Compagnie 359 Degrés

359 Degrés est compagnie résidente à Comme Vous Emoi pour la saison 2018/2019 et 2019/2020 dans le cadre de leur programme triptyque « Art - Public - Recherche ».

Son dernier projet La Grande Suite est réalisé avec le soutien de CENTQUATRE-PARISComme Vous Emoi et le Centre Mathis et de la Fondation du Service Funéraire de la Ville de Paris sous l’égide de la Fondation de France.

Newsletter

© 2020 Compagnie 359 Degrés  |   Nous contacter  |  Créations  |  Facebook @359degres  |  Instagram @359degres

Dans l'impasse, une expérience collective

juin 2017

@ Impasse Florimont

(Paris 14ème)

Production El Vaivén Théâtre & MARTE

# idée originale

"Une maison dans le monde pour voir les choses sous un angle différent. Un espace nécessaire et possible, un lieu de transition, un parcours, une opportunité. Rompre pour renouer avec ses connaissances. Cuisiner pour être présents. Se retrouver pour désirer."

Le Monde Cultures

“À qui appartient la maison ? Aux acteurs qui l’ont investie comme un plateau, ou aux spectateurs invités à se l’approprier par leur parcours ? Dans chaque lieu, les personnages brisent le quatrième mur et incitent le public à l’interaction. Une façon de renouveler, au-delà de la seule mise en scène, le rapport au théâtre.”  

http://www.lemonde.fr/scenes/article/2017/06/08/viens-chez-moi-on-y-mene-une-experience-theatrale_5140905_1654999.html

"On aime ce qui arrive par hasard”

“L’instantanéisme est un courant de pensée que nous avons construit. Si j’ai un peu de temps après je vous l’explique.”

“Est-ce que vous vous souvenez de la première fois où vous avez regardé quelque chose de semblable mais sans savoir encore ce que c’était, quand vous ne saviez pas encore comment s’appelaient les choses ni à quoi elles servaient.”

“Il y a quelque chose dont vous devez vous souvenir: les frontières et les limites ce n’est pas la même chose.”

“Maintenant qu’on est tous ensemble ici, c’est notre chambre. La mienne et la votre. La propriété est transitionnelle et moi je ne peux pas devenir la propriétaire de quelque chose qui, par nature, ne peut pas être possédé.”

“Revenir à zéro c’est plus facile à plusieurs que tout seul.”